Message

Buzy92
Visiteur

Date du message : lundi 16 avril 2018 à 14h19


juste un coup de gueule. Samedi dernier, nous nous sommes présentés dans un hosto du 92 pour emmener une grand-mère avec sa famille car elle s’était cassé le coude. (du moins suspicion) Arrivée aux urgences, on nous dit « patientez un peu il n’y a pas de poste de libre » les urgences étaient blindées de chez blindé !!!

Et tout les brancards dans le couloir étaient déjà pris, les patient allongés attendaient que l’on s’occupe d’eux. Au bout de 10 minutes nous avons été voir les infirmières qui nous ont dit encore une fois d’attendre. Même la famille accompagnante s'en est plainte. En fait nous sommes restés 25 minutes avec cette dame sur NOTRE brancard Grrrrr

L’infirmier nous a dit que nous DEVIONS attendre et que cela était prévu dans le contrat avec l’hosto ?? Notre patron nous a mis la pression en nous disant que rien n’était prévu a ce sujet et qu’il ne fallait pas écouter et repartir . Mais en fait que pouvaient on faire ? RIEN !!
Ou va la Triste France et ses hostos !!!! Voila le manque de personnel !
@Buzy de Clichy (92)

Message

Felix
Membre
Membre

Date du message : lundi 16 avril 2018 à 16h47


Bonjour.
Il existe une Convention Nationale signée entre les ambulanciers et la CNAM.
Cette Convention stipule que les ambulanciers ne doivent pas être immobilisés durant plus de 15 minutes.

Il s'agit de la Circulaire DHOS/SDO/O 1 n° 2003-277 du 10 juin 2003 relative aux relations entre établissements de santé, publiques et privés et transporteurs sanitaires privés.

De plus vous pouvez aussi consulter l'Avenant N°2 prévu à l’article L322-5-2 du code de la sécurité sociale (NOR : SANS0320919X)

Félix.

Message

Christian
Membre
Membre

Date du message : mardi 17 avril 2018 à 22h50


Felix a écrit :

Bonjour.
Il existe une Convention Nationale signée entre les ambulanciers et la CNAM.
Cette Convention stipule que les ambulanciers ne doivent pas être immobilisés durant plus de 15 minutes.

Il s'agit de la Circulaire DHOS/SDO/O 1 n° 2003-277 du 10 juin 2003 relative aux relations entre établissements de santé, publiques et privés et transporteurs sanitaires privés.

De plus vous pouvez aussi consulter l'Avenant N°2 prévu à l’article L322-5-2 du code de la sécurité sociale (NOR : SANS0320919X)

Félix.

Je n aurais pas mieux répondu Tout juste Il est vrai que c est malheureux pour les patients Il est vrai que les hôpitaux manquent de moyens Mais ce n est pas aux ambulanciers de combler les carences des hôpitaux Une fois de plus des urgences des infirmiers ou médecins ou cadre de santé ou autres qui ne connaissent la moitié de nos contraintes et de notre profession et qui se permettent de juger quelque-chose qui leur est totalement étranger et de donner des ordres qui n ont pas lieu d etre

Christian...
ma RUBRIQUE

Surveiller Imprimer