Message

fbk-cgt
Membre
Membre

Date du message : vendredi 28 septembre 2018 à 15h13


Fracture numérique : 14 propositions pour lutter contre l’exclusion des seniors

Une étude du CSA et de l’association Les Petits frères des pauvres a été rendue publique cette semaine. Elle s’attarde sur l’exclusion numérique des seniors et l’absence d’accès à internet pour 27 % des 60 ans et plus. Si la tendance s’améliore depuis ces 10 dernières années, 4 millions de seniors restent coupés de la vie numérique et d’internet. Dans un contexte de digitalisation des services, et notamment des services publics, les personnes âgées et les personnes issues de conditions socio-économiques pauvres tendent, encore une fois, à être mises de côté.

Les femmes âgées, seules et sans revenus : ces grands oubliés du numérique
L’association Les Petits frères des pauvres tire la sonnette d’alarme et en appelle à un plan national pour lutter contre cette fracture numérique. Vecteur de lien social et d’ouverture sur le monde pour ces personnes dont la mobilité est souvent réduite, le numérique est une véritable opportunité pour les seniors. Certains n’ont pas tardé à adopter cette nouvelle technologie. « Les grands exclus du numérique sont davantage des femmes de plus de 80 ans, vivant seules, avec de faibles revenus », précise l’association.

D’autres, par contre, se veulent plus réfractaires. Le manque de connaissances techniques et d’initiation progressive à cette nouvelle technologie renforce l’insécurité et le sentiment d’exclusion des seniors face à Internet : « Le sentiment d’exclusion est d’ailleurs ressenti par près d’un quart des 60 ans et plus, y compris par des utilisateurs d’Internet pour qui l’utilisation peut faire prendre conscience de lacunes. Ce sentiment global d’exclusion touche toutes les catégories d’âge. »

Internet, vecteur de lien social
Pourtant, pour les internautes convaincus, Internet représente un puissant vecteur de lien social, et une solution contre la solitude et l’ennui chez les seniors, qui rivalise de plus en plus avec la télévision. « La télé, je la mets de temps en temps mais je ne peux pas regarder des films toute la journée. Internet, ça me fait passer le temps (…) Quand l’ordinateur tombe en panne, je m’ennuie », déclare une femme interrogée.

Ainsi, ils sont 56 % à déclarer utiliser Internet plusieurs fois par jour, et 27 % au moins une fois par jour. 79 % disposent d’une connexion internet à domicile, 72 % ont un ordinateur et 56 % ont un smartphone (mais seulement 35 % vont sur Internet avec).

14 recommandations des Petits frères des pauvres
Le problème, et ce que souligne largement l’association Les Petits frères des pauvres, c’est que l’initiation aux ficelles du numérique se fait « dans la débrouille ». Très peu ont bénéficié d’une formation ou d’un apprentissage des outils numériques, ceux qui ont eu cette opportunité (35 %) l’ont fait avec leurs enfants ou petits-enfants (18 %) ou un membre de la famille (9 %).

L’association établit donc une liste de 14 recommandations destinées à favoriser l’accès au numérique pour les seniors :

- Réduire les inégalités de territoire en priorisant les zones blanches
- Inciter les entreprises à reconditionner le matériel informatique
- Continuer à inciter les opérateurs à proposer un tarif social pour abonnement et connexion
- Aider à l’installation des équipements pour ne décourager les publics
- Changer le regard sur nos aînés et ne pas les associer à l’inaptitude
- Ne pas résumer le numérique à une contrainte administrative, mais à un plaisir d’utiliser
- Installer un univers « web-friendly » dans le quotidien des seniors
- « Donner l’envie d’avoir envie » à nos aînés
- Former les personnes âgées qui le souhaitent
- Lancer un plan national de lutte contre l’exclusion numérique
- Respecter le choix des irréductibles réfractaires
- Mettre fin à la complexité des l’e-administration et des sites de services
- Préserver la participation citoyenne des exclus du numérique
- Renforcer le cadre juridique pour sécuriser les personnes réclamant de l’aide concernant la confidentialité et la protection des données

L’intégralité des propositions et des projets de l’association pour lutter contre l’exclusion des personnes âgées au numérique est consignée dans un rapport complet disponible… en ligne
EXCLUSION NUMÉRIQUE des PERSONNES AGÉES

Surveiller Imprimer