Message

Florian
Membre
Membre

Date du message : vendredi 19 octobre 2018 à 17h50



« Cette histoire de fichier que l’on reproche à Pascal Pavageau, le secrétaire général de FO, ce ne sont que des annotations faites par des collaborateurs de Pascal », estime Fabrice Lerestif, secrétaire départemental de FO d’Ille-et-Vilaine.

« Derrière tout ça, il y a bien autre chose... Surtout la volonté d’abattre un homme qui incarnait un esprit rebelle et un esprit de résistance qui avait reconstitué un axe FO-CGT suite à la politique très contestable de l’ancien secrétaire Mailly qui s’était compromis avec le pouvoir. » Le syndicaliste breton ne mâche pas ses mots et s’avoue même très en colère. « Il fallait donc lui casser les pattes et surtout aux 3 500 délégués qui, au congrès de Lille, avaient décidé d’une ligne revendicative. Et voilà comment on sort un fichier qui avait été subtilisé il y a près de deux ans. »

« On ne se laissera pas faire »
Pour Fabrice Lerestif, il n’y a pas de coïncidence. « On ne va pas nous faire croire que c’est le fruit du hasard. » Sans détour il met en cause le « pouvoir avec les interventions de plusieurs ministres, l’intervention de tel secrétaire général d’un autre syndicat… Et même en interne ils ont trouvé les anciens soutiens de Mailly comme la fédération de la métallurgie qui ait connu pour sa ligne très complaisante vis-à-vis du pouvoir et du patronat. »

Fabrice Lerestif entend « ne pas se laisser faire et on ne se laissera pas voler notre congrès de Lille »

--------------------------
DEA - Adhérent FO
co-Webmaster du site:
http://www.fo-ambulance.fr/

Message

Jean Claude convenant
Visiteur

Date du message : vendredi 19 octobre 2018 à 23h20


on regrette fortement notre véver national et sa cfds. Quel bonheur vieux temps !!!!!!

Surveiller Imprimer