Commentaires (5)

Cet article a été publié le par Manuel et a été consulté 6.765 fois.

Catégorie : AMBULANCE

Le groupe de transport public fait alliance avec deux leaders du secteur. Il veut encore gagner en taille à l’avenir pour optimiser les déplacements des patients.../...

Keolis étend son champ d'action. Le groupe de transport public, qui se cantonnait il y a encore quelques années à l'exploitation de réseaux de bus et de métros, a annoncé mercredi la création d'une alliance capitalistique avec les numéros un et deux du transport sanitaire en France, les réseaux Intégral et Douillard, pour donner naissance à Keolis Santé.

La nouvelle entité, dont la filiale de la SNCF détiendra 51 % du capital, représente d'ores et déjà avec l'apport des deux partenaires 68 millions d'euros de chiffre d'affaires, 1.650 salariés et un millier de véhicules.

Avec cet investissement, qui suit la prise de contrôle de la plate-forme de VTC LeCab en 2016 , Keolis prend position sur une autre forme de mobilité appelée à croître fortement à l'avenir. « Le transport sanitaire pèse 4 milliards de chiffre d'affaires, soit autant que le transport urbain hors Ile-de-France », pointe Jean-Pierre Farandou, le président de Keolis. 75 millions de patients sont transportés chaque année, et le vieillissement de la population, ainsi que le développement de l'hospitalisation à domicile, vont tirer ce chiffre à la hausse.

Mutualisation des trajets
Ce marché est toutefois très réglementé. Chaque trajet est subordonné à une prescription médicale ou à la décision d'un hôpital (pour le transfert entre deux établissements). Le médecin fait, pour chaque patient, le choix du mode le plus adapté : transport allongé (par ambulance), ou assis, dans un véhicule sanitaire léger, moins coûteux. Par ailleurs, le nombre de transporteurs agréés est régi par un numerus clausus appliqué département par département. Conséquence, le marché compte pas moins de 5.500 entreprises, un éclatement qui nuit à leur rentabilité comme à l'efficacité globale du système, car les trajets, payés la plupart du temps par l'assurance-Maladie, se font trop souvent à vide.

Keolis veut y remédier en constituant un acteur de grande taille, principalement par le biais d'acquisitions, avec un objectif de 175 millions de chiffre d'affaires en 2021. Au-delà des économies d'échelle, l'objectif est d'optimiser au mieux les courses (l'expertise de LeCab sera précieuse sur ce point), en arrivant notamment à transporter deux, voire trois patients dans un même véhicule sanitaire léger.

Résistance des taxis
Ce cas de figure reste rare aujourd'hui, car une fois le trajet prescrit par un médecin, c'est au patient que revient le libre choix du prestataire. La stratégie de Keolis Santé est de parvenir tout de même à une mutualisation des trajets en rachetant plusieurs acteurs dans une même zone.

Mais la société mise aussi sur une remise en question à terme par l'Assurance-maladie du libre choix du prestataire, une mesure régulièrement évoquée pour faire des économies. Ce qui permettrait à Keolis de négocier des contrats d'ampleur avec les hôpitaux et les caisses primaires d'assurance-maladie. Il faudra composer pour celade leur activité dans le transport de malades, et s'opposent depuis plusieurs années aux tentatives de rationalisation du secteur .

Est-ce un bien ou un mal ?.. Qui y gagne et qui y perd ?.. Le débat est ouvert...
------------------------------
Liens annexes: (PDF envoyés aux salariés du groupe par mail)
- DOSSIER de SYNTESE
- COMMUNIQUÉ de PRESSE

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Keolis a raté la grande porte mais passe par la porte de derrière ouverte par nos pères. Cette tendance va se poursuivre c'est certain. C'est le père Noël pour la sécu mais ne fera pas de cadeaux. Il est évident qu'il est là pour le gâteau et va s'octroyer la plus grosse part voir la seule.
A long terme reconditionnera le métier d'ambulancier et TAP imposera ses conditions de prises en charges etc...
Pour cela il sera le grand gagnant !!

Les sociétés d'ambulances ont trouvé un acheteur ou un partenariat.
Donc lui aussi est gagnant

La sécu tant qu'à elle n'a pas fini de payer et creuser un peu plus son trou ça changera rien avec keolis au contraire...

Les taxis conventionnés, et bien c'est mort pour eux ils peuvent changer de métier qui d'ailleurs comme keolis n'était pas leurs métiers de base.

Les salariés ambulanciers pas le choix vont subir en mieux ou en moins pire mais ne seront toujours pas millionnaires.

Les patients quand à eux n'ont pas fini de se faire des cheveux blancs, vont devoir attendre sur la place du village ou sous un abris bus à des horaires fixes le chauffeur du minibus keolis santé pour les déposer à une gare dans les centres de soins.
Et n'aura pas d'autre choix d'accepter car c'est la sécu qui paye...

Voici mes craintes et prémonitions pour l'avenir du transport sanitaire.

Grand gagnant keolis,sociétés ambulances
Aucun changement sécu, salariés,
Grand perdant TAXI, Malades

Ouioui

Commentaire laissé par le

Keolis ce sont des heures a la toque, pas de communication ou peu, des paniers repas "oubliés"...Pas de cce une charge de travail a 12h fréquente, des pause repas inferieures a l'heure et souvent a la 1/2 heure Et ce n'est que le debut. Et bien évidement des salaires inchangés

Commentaire laissé par le

N'importe quoi!! Keolis ambulance!!! Fini les heures de travail on va ce retrouver avec beaucoup plus d'ambulanciers mais payer une misère ,travailler pour 1250€ Autant ce mettre au RSA !!!!

Commentaire laissé par le

Gagnants la secu et les actionnaires
Perdants patients pas forcément

Les.salaries ? ?? ça dépend conditions de travail un peu meilleures logiquement mais par contre il n y aura moins de liberté plus d uniformisation moins de possibilité d évoluer
Si on s en va de chez x pour y mais que les conditions sont identiques. ....aucun intérêt
Un groupe énorme de cette taille imposera ses choix aux salaries aux hôpitaux à l ARS et la DIRECCTE et à la commission de la Convention collective
Après ça pourra aussi nettoyer pas mal de mauvaises boîtes ou de mauvaises pratiques
J ai un avis très partagé et pas encore tranché

Commentaire laissé par le

mais c'est magnifique!!!!
encore une fois c'est les patients qui vont trinquer et biensure les salariers mais ca depuis des années ont s'en fou d'eux!
par contre j'aimerai savoir si le chauffeur du bus amenera les patients jusque dans les salles d'attentes, leur fera leurs papiers administratifs!!!
parfait! encore business contre services et humanisme!!!

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de Web92.fr ?

Veuillez cliquer sur pour afficher le code de sécurité à recopier afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article KEOLIS se lance dans le transport sanitaire ! Est-ce un bien ou un mal ?.. Qui y gagne et qui y perd ?. Le débat est ouvert..

@
@
Veuillez cliquer sur pour afficher le code de sécurité à recopier afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.